Camo

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Camo, l’une des rares filles dans cet univers très masculin, excelle aussi dans cet univers mixte. Depuis des années, son graffiti attire l’œil. S’il semble basique et enfantin au premier abord, il n’en est rien, c’est bien plus malin ! La (fausse) simplicité de ses dessins peut s’inscrire dans un genre dont on apprend qu’il se nomme « ignorant » et qu’il est né en réaction aux styles compliqués, les lettrages incompréhensibles que l’on a souvent du mal à déchiffrer.