braille

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti, the blind

Singulière est la pratique de The Blind, issu lui aussi des Beaux-Arts de Nantes. Depuis 2004, il est le seul artiste français à faire de « la signalétique pour aveugles. » Autrement dit, il pose du braille sur les murs. On y voit régulièrement des petites demi-sphères en plâtre qui font office de lettres. Le message est incompréhensible pour les non-initiés. Mais lorsque l’explication est livrée, on en mesure toute la pertinence et la drôlerie, en fonction du lieu choisi. Les sites sont en effet toujours étudiés à l’avance et les petites phrases font sens. Exemples à Paris : « Vu et revu » au Trocadéro, « L’art te touche ? » sur le palais de Tokyo, « Broyer du noir » dans les catacombes.