coupe du monde de footbal 1998

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

En fouillant encore dans l’histoire du graffiti à Nantes, on mesure combien la pratique y est ancrée depuis plus de vingt ans. Il suffit d’écouter des graffeurs raconter ce qu’ils ont vu et vécu, les entendre citer des pseudos (Ozer, Scotie, Comet, Fréon, Œdype, Nex, Pain, Bock, Frote, Jame et bien d’autres) ou se souvenir de crews marquants comme « Reste Bien Cool » (RBC), « Staff Only » (SO), « Nantes sous Tension » (NST)…