Jef Aérosol

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti, Misstic

En poursuivant l’exploration, on entend parler de graffeurs américains et européens qui ont débarqué dans la capitale dans les années 80 : les murs, les toits et le métro en ont pris un sacré coup ! On ne comprend rien à leurs noms bizarres, à leurs tags et graffs étranges, on essaye de démêler l’affaire. Et l’on mesure que depuis plus de 30 ans, un art pas comme les autres est né, initié par des graffeurs et par des artistes de rue, aujourd’hui étiquetés sous l’appellation “street art”.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti, pochoirs

Artiste urbain depuis les années 1980, Jef Aérosol, né à Nantes en 1957 sous le nom de Jean-François Perroy, est aussi très connu. S’il a grandi du côté de la butte Sainte-Anne et décroché un bac littéraire au lycée Jules Verne, c’est à Tours qu’il a obtenu son Capes d’anglais et posé son premier pochoir en 1982. « A Nantes, j’avais vu des affiches signées ‘Clic-Clac’. Il y avait aussi un bombage ‘Alertez les bébés’, qui correspondait à une chanson d’Higelin ». La curiosité éveillée, « intrigué » puis « titillé », il s’y met, commence par fabriquer des pochettes de disques et des affiches. Peu à peu, il multiplie les portraits au pochoir avec des anonymes mais surtout des icones rock, des écrivains cultes, des stars du cinéma...