île de nantes

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Sans effraction, par la porte d’entrée ou par les passages ouverts dans des grillages et des clôtures, on pouvait aussi entrer dans l’ancienne usine à charbon, du côté du quai Wilson sur l'île de Nantes. Là encore, pendant des années, les graffeurs ont envahi les lieux et ont peint sur les murs intérieurs et extérieurs des bâtiments. Aujourd'hui vide, le terrain vague reçoit encore la visite de certains qui peignent sur quelques murs oubliés.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Laissée à l'abandon pendant des années, l'ancienne usine à charbon a accueilli des gens du voyage aussi bien que des graffeurs. Parmi eux, Persu, Dipse, Arnem, Nosica, Hien, Dclick, Wok et bien d'autres ont investi tous les étages des bâtiments. Nouvelles images.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Il ne reste plus grand chose de l'ancienne usine à charbon, seulement les murs qui entourent les lieux, sur l'île de Nantes, à deux pas du quai Wilson. Les graffeurs ont pris l'habitude de venir y peindre depuis longtemps et y retournent régulièrement. L'ancienne friche est ainsi totalement entourée de graffs et de tags !

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

En juin 2013, les graffeurs Ador, Sémor et Korsé ont rassemblé leurs pratiques à l'occasion d'une immense fresque peinte sur le mur de La Fabrique, à deux pas du chat de Kazy, sur l'île de Nantes. Cette peinture pleine de détails est toujours visible et ne manque pas de susciter intérêt et admiration.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Sur l'île de Nantes, près du hangar à bananes, juste en face de la Cantine du Voyage à Nantes, une fresque a été réalisée en 2015 sur un mur appartenant au port autonome. Le studio Katra, chargé de piloter cette œuvre, a fait appel au graffeur Ador, qui a travaillé avec une dizaine d’élèves du lycée La Joliverie. Intitulée « La Fresqu’île de Nantes », cette fresque collective évoque le passé et le futur de la Ville. Elle est toujours visible.