graff

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Membre de divers crews, Dirti fait notamment partie des B2M. Avec patience, il raconte et pioche dans sa collection de photos. On s’y plonge avec plaisir et l’on reste bouche bée devant certaines fresques. Là encore, on se réjouit de pouvoir enfin mettre un nom sous les incroyables personnages de Ryngar, Raysin, Mioshe, Deuce, Erza, Otar, Jame, Mishel, Barry ou Nath. L’impression est forte face au travail de cette équipe aujourd’hui dispersée entre Paris et Montréal via Toulouse, Angers, Le Mans, Quimper, Rennes, La Roche-sur-Yon et Nantes.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Collectif tout droit venu de Bretagne, Moker compte plusieurs Nantais parmi ses nombreux membres : Dino, Lez, Samp, Dies, Wide, Mite, Jone, Pain, Soem, Aise, Rame, Dashe, Pax, Persu, The Blind, frote, Kazy, Native, Joke, Olymp et Cephase.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Le paysage industriel peint sur la halle Alstom par Velvet et Zoer, lors du Voyage à Nantes 2012, a saisi le regard de plus d’un passant. Leur peinture sur le bateau de guerre "Maillé-Brezé", aussi. S’ils ne vivent plus à Nantes, ces jeunes particulièrement doués, à la renommée désormais internationale, y reviennent régulièrement pour peindre. Du quai de la Loire au chemin de la Haluchère, leurs graffs font à chaque fois le même effet : on reste scotché ! Fondateurs du crew CSX (Chômeurs sans expérience), les deux ont été rejoints par Ensu, Otek, Peams, B612, Renz, Bock et Shure.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Formés en 2003 et toujours actifs, les OOC (Out of Control) font aussi partie des crews nantais que l’on ne peut pas manquer. Certains personnages de Mache, Moké, Prajna, Meyer ou Wise restent en mémoire ! Sont également membres du crew : Raysin, Horible, Just, Moner, Trust, Altes et Arnem.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

De nouveaux crews ont fait leur apparition cette dernière décennie, comme les BBQ, les BC (devenus HSB), les E2S, C29 ou Twor. Tous occupent le terrain, qu’il soit vague ou légal, et en mettent plein la vue avec leurs peintures. Et c’est ainsi que d’un graffeur à un autre, on perçoit mieux la démarche de tous ces collectifs. Les BBQ sont composés de Dipse, Smoka, Otar, Farke, Buléa, Ogryl, Frote, Ralbol, Seim et Kames.

 

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Une jam. Tous les graffeurs savent de quoi il s’agit, les musiciens aussi qui, dans d’autres termes, font “un boeuf”, une séance musicale improvisée. Là, c’est le nom donné à une manifestation qui rassemble des artistes de tous horizons devant un mur. Sur un thème et des couleurs précises, tous sont invités à mélanger leurs styles, souvent pendant plusieurs jours, le temps qu’une fresque prenne forme.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti, pochoirs

La première jam importante a eu lieu en mai 2003 à l’initiative des B2M, boulevard de Chantenay, sur un mur de plus de 550 m2 qui porte encore les traces de ce passage. 60 graffeurs venant d’un peu partout (Nantes, la Roche/Yon, Angers, Rennes, Brest, Bordeaux, Paris...) y ont participé sur le thème “Battle-Fight”, avec des teintes de bleu sur fond jaune. Des graffeurs réputés comme Onde, Honda et Hobz (du collectif TBRDSGN) et Sane2 étaient aussi au rendez-vous de cette session qui a fait date.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Du côté de la gare sud, le mur de la rue Marcel Paul porte encore les traces de la jam qui a rassemblé de nombreux graffeurs nantais ou venus d'ailleurs : Aise, Raysin, Meyer, Noase, Ome, Gutter, Popay, Repaze, Moon, Nasher, Nath, Moon, Otar, Averi, Jame, Ensu, Web's, Miser... Aujourd'hui, le mur est en partie détruit mais il reste encore quelques graffs anciens.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Sous le pont Magellan, la fresque réalisée lors de la jam de 2007, qui a rassemblé les graffeurs Mokë, LKSIR, Nikodio, Rengaw, Pimp, Kibitz et Mach, est toujours là. Sur le thème du petit-déjeuner, leurs graffs sont toujours présents, entre personnages et lettrages.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

En 2011, des graffeurs se sont retrouvés avenue de la gare de Saint-Joseph, près de la Beaujoire et d'Halvêque, pour une jam. Etaient présents Persu, Poire, Orphée, Zoer, Kryo, Lez, Dash, Soem, Pedro, Smoka, Otar, Benoa... et bien d'autres. Aujourd'hui encore, le grand mur conserve le souvenir de leurs peintures.