Chaé

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti, collages, Chaé

Le travail de Chaé ne laisse pas indifférent non plus. Un travail qui se décline en pochoirs, peintures mais surtout en collages. Des sériphraphies que l'on retrouve ici et à dans la ville.

 

"Le dessin, le pochoir, la sérigraphie et le volume, exposer mon travail, dans la rue ou ailleurs, voilà en quoi consiste ma pratique artistique, quand j'arrive à lui consacrer du temps.

Dans la rue, je vais souvent coller seul en mode capuche, seau de colle et balayette, une dizaine d'affiches roulées dans le dos, du Biggie dans les oreilles, 2, 3 ou 4 heures du matin, été comme hiver.