ador

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

A force d’étudier et de photographier des graffs, on finit par se familiariser avec cet univers, on déchiffre des noms, on identifie des signatures, on reconnaît peu à peu des styles et des peintures murales. Certaines éblouissent totalement. On se demande qui se cache derrière mais on n’ose pas aborder ni déranger les graffeurs aperçus ici et là, surtout sur le quai de la Loire ou à la Meuse. On passe de préférence aux heures où les lieux sont déserts. On sent que ce monde est à part, on se demande comment le comprendre, quelles sont les clés.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Forcément, on finit par attraper Ador, on apprend à le connaître, on se fait expliquer des choses puis l’on assiste à des moments de peinture, on le regarde dessiner et rigoler avec ses copains. On rencontre son ami Sémor, avec qui il peint et travaille depuis huit ans. L’énergie est collective et joyeuse, l’ambiance toujours à la fête. Des personnages en mettent plein la vue, qui sortent d’abord d’un carnet de croquis puis apparaissent sur un mur. On regarde naître en direct ces créatures imaginaires, on les voit évoluer, changer de tête, de posture et d’humeurs, jusqu’à la signature finale.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

En juin 2013, les graffeurs Ador, Sémor et Korsé ont rassemblé leurs pratiques à l'occasion d'une immense fresque peinte sur le mur de La Fabrique, à deux pas du chat de Kazy, sur l'île de Nantes. Cette peinture pleine de détails est toujours visible et ne manque pas de susciter intérêt et admiration.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

A l'occasion d'Over the wall, des stores du centre-ville de Nantes ont été revisités par Ador, Sémor et Korsé. Ceux-ci ont peint sur des magasins de la rue du Calvaire, sur le Gaumont quai de la Fosse, sur le cours des 50 Otages et dans le quartier du Bouffay, notamment rue du Viel Hôpital où l'on voit encore quelques fresques.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

« Balade, parade et distorsion ». C'est le nom de l'exposition proposée par Ador et Sémor à l'atelier Alain Lebras, dans le cadre du Voyage à Nantes 2016. Plus de 11 000 visiteurs s'y sont attardés et ont laissé de nombreux commentaires dans le livre d'or. Un vrai succès donc pour cette incroyable exposition qui invitait à découvrir des pieds sous toutes leurs formes, entre dessins et fresque. Un univers burlesque et grinçant, ponctué par une pièce maîtresse : une immense tour érigée avec des personnages très particuliers. Retour en images.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Suite de l'exposition d'Ador et Sémor avec 50 nouvelles images.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Ador & Semor, qui travaillent en duo depuis 8 ans, investissent l’atelier de la rue Malherbe avec « Parade, balade et distorsion ». Un univers chargé d’inventions burlesques et décadentes !

Jusqu'au 28 août 2016, de 10 h à 19 h, tous les jours. Entrée libre. Atelier Lebras, 10 Rue Malherbe à Nantes.