Le Katorza

C’est à l'occasion de Bomb'art que le mur du cinéma Le Katorza, rue Scribe, est peint pour la première fois. «Je connaissais le directeur, c’était un copain, je lui ai demandé si on pouvait utiliser son mur pour des peintures, il était d’accord. J’ai demandé à André de faire une fresque pour annoncer l’exposition et pour en faire l’affiche», précise Patricia Solini, l'organisatrice. La photographie est également éditée en poster et dans un livre-objet en forme de tube, catalogue de « Bomb’art ».

Peu de temps avant l’exposition, en plein jour, sous le nez des passants, André réalise ainsi une fresque avec ses « shadocks » habituels, en y ajoutant le nom de tous les graffeurs invités à l’exposition. Mais, la veille du vernissage, dans la nuit, une anonyme « Section Pirate » la recouvre de blanc. Le lendemain, les graffeurs de « Bomb’art » repeignent aussitôt le mur du Katorza. Depuis, de Megaton à Web’s en passant par Keno, il accueille régulièrement des fresques.

 

Ajouter un commentaire