Kazy

D'un terrain à un autre, on découvre aussi le travail de Kazy. On s’aperçoit alors qu’ils sont nombreux à alterner les deux techniques, à composer personnages et écritures graphiques. Kazy est un bon exemple, qui peint aussi bien des lettrages que des illustrations. Dans son bestiaire, il y a des éléphants, des serpents, des pieuvres et surtout des chats, souvent masqués. L’énorme matou bleu apparu un jour aux brasseries de La Meuse a fait sensation dans le quartier. Des passants, des enfants et des habitants ont apprécié et largement commenté ! Au coeur de l'île de Nantes, celui peint sur le mur de Trempolino, lors du Voyage à Nantes, fait également sensation ! Enfin, ses personnages aux visages ronds, parfois déclinés sur des collages ou des stickers, ne laissent pas indifférents non plus.

 

"Je filtre avec le graffiti depuis 1998.

Je suis arrivé à Nantes en 2003. Depuis, mes peintures sont devenues de plus en plus minimalistes.

Très référencés au travail de graphisme et de typographie, mes lettrages sont souvent associés à des personnages, des animaux ou encore à des œuvres détournées.

Mon graffiti est simple, tant dans la couleur, la forme que dans le sens, avec pour unique maître mot : efficacité.

Ma pratique évolue au rythme de mes voyages et des rencontres qui enrichissent constamment mon imagerie, en m'offrant un large éventail de styles et de langages."

Kazy

Ajouter un commentaire