En attendant l'Arbre aux hérons...

En friche depuis 1985, l'ancien site industriel est également composé d'une immense carrière de granit, de 3,5 hectares. Appelée Miséry, cette carrière voit regulièrement passer les graffeurs, qui laissent parfois une trace directement sur la roche. Plus pour très longtemps. C'est en effet ce lieu que la Ville de Nantes a choisi pour implanter un Arbre aux hérons, une structure monumentale de 50 m de diamètre, 35 m de haut, sur laquelle 400 personnes pourraient déambuler en même temps. Elle disposerait de 22 branches végétalisées reliées par des passerelles, belvédères et insectes mécaniques mobiles. A son sommet, deux hérons embarqueraient des visiteurs pour un vol circulaire. Un projet prévu dans sept ans, ce qui laisse encore le temps aux graffeurs de venir peindre et taguer.

Ajouter un commentaire