sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti, pochoirs

Lek et Sowat, qui ont ouvert "Histoire d'un mur", sont à l'origine d'une initiative originale : au dos du mur, ils ont lancé le début d’un cadavre exquis, que les prochains artistes sont venus compléter ! Tous y ont participé. On voit leurs signatures et leurs dessins, ajoutés peu à peu, au fil des sessions. Le résultat est amusant et en décalage avec les fresques !

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

A l’invitation de l’association Pick Up Production et de Kazy (Usclef), une vingtaine d’artistes d’Amérique du Sud, d’Espagne et de France ont investi le bâtiment abandonné de la Mutualité, 4 rue Désiré Colombe, durant le mois de juin 2014. Peintres, illustrateurs, plasticiens, tous avaient en commun une culture influencée par le muralisme, mouvement pictural né au Mexique au début du 20e siècle dans le prolongement de la révolution. Un mouvement présenté en croisant les techniques et les matériaux : feutre, aérosol, bois, ciment étaient au programme.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

La Villa Ocupada est désormais détruite mais Pick Up Production propose une visite virtuelle sur son site, qui permet de (re)découvrir l’expo. L'occasion de s'attarder sur les oeuvres de Ever (Argentine), Fefe Talavera (Brésil), Naf (Pérou), Okuda (Espagne), Pelucas (Mexique), Popay (France), Presente Grupo (Argentine) et 3TTMan (France).

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti, pochoirs

Co-organisateur de Villa Occupada, l'artiste nantais Kazyus Clef, alias Kazy, a présenté une installation étonnante lors de cette exposition. Le travail d'illustration de Mioshe, jeune artiste rennais, membre des B2M, n'a pas laissé indifférent non plus, avec une multitude de personnages étranges donnés à voir dans le détail. Retour en images.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

En 2015, pour la quatrième année consécutive, Pick Up Production a proposé un projet original dédié au graffiti, intitulé Asie Riderz et organisé dans le cadre du Voyage à Nantes, en collaboration avec l'artiste nantais Kazy (Usclef). Après l’Amérique Latine en 2014 (Villa Ocupada), c’est l’Asie qui était invitée à travers dix artistes originaires du Japon, de Chine, d’Inde mais aussi de France. A cette occasion, la péniche "La Lorraine", réhabilitée aux chantiers de l'Esclain, a été conduite dans le bassin Saint-Félix, à deux pas du Lieu Unique.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Evénement institutionnel, “Over the Wall” n’a pas forcément été du goût de tous les graffeurs nantais. Certains, pourtant fort talentueux, n’ont pas eu le droit de s’exprimer sur les murs, car non invités. Qu’à cela ne tienne, ils l’ont pris et ont lancé un “Off”, baptisé “Le Virage à Nantes”.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

« Balade, parade et distorsion ». C'est le nom de l'exposition proposée par Ador et Sémor à l'atelier Alain Lebras, dans le cadre du Voyage à Nantes 2016. Plus de 11 000 visiteurs s'y sont attardés et ont laissé de nombreux commentaires dans le livre d'or. Un vrai succès donc pour cette incroyable exposition qui invitait à découvrir des pieds sous toutes leurs formes, entre dessins et fresque. Un univers burlesque et grinçant, ponctué par une pièce maîtresse : une immense tour érigée avec des personnages très particuliers. Retour en images.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

En 2013, les Nantais ont pu apercevoir des affiches placardées dans toute la ville, indiquant la venue du groupe Tri Yann à un festival des opposants au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Il s'agissait bien évidemment d'une blague du Virage à Nantes ! 150 fausses affiches ont ainsi été collées d'un lieu à un autre, de l'île de Nantes au centre-ville créant confusion et amusement !

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

Suite de l'exposition d'Ador et Sémor avec 50 nouvelles images.

sarah, guilbaud, nantes, streetart, graffiti

S’il n’y a pas (encore) eu d’équivalent à « Bomb’Art » en 1991, plusieurs expositions se sont succédé à Nantes depuis, essentiellement organisées par des artistes de street art, des associations et des collectifs de graffeurs.

En 2004, les membres de Dixstyles ont ainsi invité le public à « Hot Pression » à l’Espace Pebroc, boutique bien connue des graffeurs. La même année, les locaux d’Artik à Rezé ont accueilli Deuce et Raisin des B2M pour « Orange Vestorik », une interprétation du film « Orange Mécanique » de Stanley Kubrick. A l’occasion du festival Breack Up, Pick’Up Production a fait un état des lieux du hip-hop nantais lors d’« Hit Optimist », à Pol’n.